Conférence internationale sur les systèmes électoraux et l’égalité des sexes dans les transitions démocratiques, mars 2018, Genève

28 fév 2018
geneva

Le choix du système électoral est l'une des questions politiques les plus importantes, en particulier dans les pays sortant de conflits et / ou des décennies de régimes autoritaires, et visant une transition démocratique. 

La partie cruciale de ce choix est la représentation des personnes opprimées, en particulier les femmes qui sont structurellement marginalisées et exclues. Ce choix pourrait donner la possibilité d'entendre enfin les voix des femmes, en veillant à ce que le déséquilibre historique dans leur participation politique en tant que candidates ou électrices soit corrigé de manière équitable. La participation effective des femmes est étroitement liée aux structures sociales, politiques, économiques, culturelles et juridiques traditionnelles qui soit contraignent et entravent leur participation au domaine public ou soit libèrent leur énergie pour contribuer à la construction d'une société libre, de partis démocratiques et d'un État de citoyenneté.

Le système électoral qui promeut la participation politique des femmes a non seulement un impact direct, mais reflète également les structures sociales et affecte positivement tout le processus démocratique dans le pays, car un tel processus incorpore une stratégie efficace de transparence, d'intégrité et d'exhaustivité des élections dans toutes les étapes; en commençant par le système électoral et la gestion du processus électoral, et en assurant ainsi l'environnement électoral qui garantisse la paix civile, la non-violence et la participation.

Malgré l'état de répression, les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité et les violations continues des droits de l'homme en Syrie, les défenseurs des droits humains ont pu s'organiser et jouer un rôle important dans la lutte pour la liberté et la démocratie. Depuis 2012, la Coalition des femmes syriennes pour la démocratie travaille pour préparer la future phase politique en Syrie. Elle a travaillé à l'élaboration de principes constitutionnels et de valeurs démocratiques conformes au genre, fondés sur le respect et la mise en œuvre des droits des femmes et de l'égalité des sexes. Ces efforts ont été soutenus par l'Initiative féministe Euromed dès les premières étapes.

La conférence internationale « Systèmes électoraux et égalité des sexes dans les transitions démocratiques » s'est tenue à Genève du 27 au 28 février 2018. La conférence était organisée par l’Initiative Féministe Euromed en coopération avec la Coalition des femmes syriennes pour la démocratie dans le cadre du programme « Vers la paix durable et la démocratie en Syrie par le renforcement de la société civile et des droits des femmes » financé par la Suède. La conférence internationale a réuni des experts du monde entier, avocats, défenseurs des droits des femmes et activistes afin de refléter les principes d'une transformation sensible au genre - donc démocratique - et de l'environnement propice à cette transformation en général, et en Syrie en particulier.

Drude Dahlerup - Professeure de science politique à l'Université de Stockholm et Professeure honoraire à l'Université de Roskilde, Suède – Présentant : « Comment autonomiser les femmes et soutenir la démocratisation par des changements institutionnels (constitution, système électoral, système de quotas) »

Au cours de la première journée, Mme Drude Dahlerup, professeur de science politique à l'Université de Stockholm et professeur honoraire à l'Université de Roskilde en Suède, et Dalia Zakhary, juriste et experte régionale MENA en Égypte, ont tenu une session sur la participation des femmes et le support de la démocratie à travers les changements institutionnels :  la constitution, le système électoral et le système de quotas.

Deuxième session sur la construction du système électoral après le conflit et les défis qui y sont relatifs

Elles ont été suivis par Amanda Gouws, Présidente de SARChi en politiques de genre, Université de Stellenbosch, Afrique du Sud, Jinene Limam, professeure adjointe à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis, Tunisie, et Fathia Benabbou, professeure de droit constitutionnel, Université d’Alger, Algérie. Ensemble, elles ont ouvert un espace sur la construction du système électoral après le conflit et les défis qui y sont relatifs.

Mme Cecilia Cordova Liendo - Coordinatrice du projet INSPIRED +, Bolivie, présente : « Comment la société civile a rendu le système électoral de la Bolivie plus inclusif ».

De gauche à droite : Mme Rana Mitri, M. Omar Alshaar et Mme Lama Kannout se sont concentrés sur les défis d’un processus électoral démocratique en Syrie

Pour la troisième session, Mme Nafissa Lahrèche, Fondatrice et Présidente de l'Association Algérienne des Femmes en Communication, et Mme Cecilia Cordova, Coordinatrice du Projet INSPIRED +, Bolivie, ont partagé leur analyse sur les réformes du système électoral, les partis politiques et le rôle de la société civile dans le processus électoral.

Le deuxième jour, Mme Rana Mitri, Cheffe de l'équipe de l’ESCWA pour la gouvernance, le renforcement des institutions et la démocratisation, et Mme Lama Kannout, Coordinatrice générale de la CSWD de Syrie, ont mis l'accent sur les défis d'un processus électoral démocratique en Syrie lors de la première session afin de donner les outils aux groupes de travail pour élaborer un système électoral qui favorisera la participation des femmes et l'égalité des sexes en Syrie.

Des groupes de travail ont également été organisés pour impliquer tous les participants afin de définir le système électoral favorisant la participation des femmes et l'égalité des sexes en Syrie. La journée s'est terminée par l'analyse du rôle de la société civile et le soutien apporté par le Haut Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) pour un système électoral sensible au genre.

 

Cette conférence Internationale de deux jours a fourni un espace interactif pour l'échange de connaissances et les leçons apprises des bonnes et mauvaises pratiques et expériences des systèmes électoraux existants. Elle a permis une discussion ouverte sur le système électoral optimal favorisant la participation politique des femmes en Syrie en tant qu'électrices et candidates, soutenant les efforts des militants syriens des droits humains pour former des alliances et plaider en faveur des meilleures options pour les droits des femmes.

Cliquez ici pour voir l'album photo complet.

To Sell Adidas, Nike Established Year, Nike Mercurial Vapor, Coral Nike Shoes Take