Déclaration de l’IFE-EFI sur la nouvelle loi discriminatoire sur la nationalité en Israël

13 aoû 2018

Le 9 juillet, la Knesset a approuvé à la majorité la Loi Nationale stipulant qu’Israël est la patrie du peuple juif. Elle affirme que le droit à l’autodétermination dans l’État israélien se limite aux juifs. Elle déclare également que seuls les émigrants juifs sont désormais admissibles à la citoyenneté israélienne. La loi stipule que Jérusalem est la capitale d'Israël, que l'hébreu est la seule langue officielle de l'État, que l'arabe n'est plus considéré comme officiel et que l'État encourage et légalise la colonie juive dans toute la Palestine. La loi stipule clairement que « l'État considère le développement de la colonisation juive comme une valeur nationale et agira pour encourager et promouvoir sa création et sa consolidation ». Cela permettra au gouvernement de Netanyahu d’étendre l’annexion par l’État des terres palestiniennes en Cisjordanie occupée, à Gaza et à Jérusalem-Est, ce qui constitue une nouvelle violation du droit international.