A l'occasion de la journée internationale de la femme, le GTIS a lancé le rapport sur la mise en œuvre du PAN 1325, mars 2018, Irak

08 mar 2018
Iraq, UNSCR1325

A l’occasion de la journée internationale de la femme, une conférence de haut niveau a eu lieu pour le lancement du rapport sur la mise en œuvre du Plan d’Action Nationale 1325 les 7 et 8 mars 2018 en Irak sous le patronage de S.E. le Premier Ministre irakien, Dr. Hayder Al-Abadi. La conférence a été soutenue par l’Initiative Féministe Euromed et la contribution de l’ambassade allemande, l’ambassade du Royaume-Uni et ONU Femmes. Elle visait à enrichir le projet de rapport national avec la contribution des communautés locales, de la société civile et des femmes déplacées et des réfugiés eux-mêmes.

L’Initiative féministe Euromed IFE-EFI a soutenu le travail du groupe de travail intersectoriel (GTIS) depuis 2012. De plus, il a soutenu le GTIS dans ses rapports sur la mise en œuvre du PAN 1325.

Mahdi alaq  haidar abadi

 S.E. Dr. Mahdi Al Alaq, Secrétaire Général du Conseil des Ministres        S.E. Dr. Hayder Al Abadi, Premier Ministre irakien

La conférence a été inaugurée par le Premier ministre irakien, S.E. Dr. Hayder Al Abadi, qui a salué le public et souligné le rôle essentiel des femmes dans le processus de reconstruction et de leadership. En outre, il a souligné que les groupes terroristes tentaient d’isoler les femmes et en faire des esclaves mais les femmes se sont révélées plus fortes que les tyrans.

 

           S.E. Mr Ján Kubiš, Représentant spécial de l’ONU                    S.E. l’Ambassadeur britannique en Irak Jon Wilks  

S.E. Dr. Thikra Alloush, Présidente du Comité national pour l'avancement des femmes irakiennes

S.E. Mme Pakshan Zangana, Conseil supérieur des femmes, Région du Kurdistan

Au cours de la première journée, le Gouvernement irakien et le GTIS ont partagé les résultats préliminaires, les enseignements tirés et les conclusions du projet de rapport national sur la mise en œuvre du premier PAN 1325. Les représentants de la communauté internationale ont exprimé leur engagement à soutenir les droits des femmes et leur participation dans le processus de consolidation de la paix en Irak ainsi que dans la prochaine phase de développement du deuxième PAN.

M. Jan Kubiš, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Iraq, Jon Wilks, Ambassadeur britannique en Iraq, Marielle Geraedts, Chargée d'Affaires de l'Ambassade du Royaume des Pays-Bas, Mme Boriana Jonsson, Directrice exécutive de l'Initiative féministe Euromed, et Mme Dina Zorba, Directrice nationale d'ONU Femmes ont prononcé une allocution d'ouverture.

  

        Dr. Ibtisam Aziz, directrice générale des femmes irakiennes              Mme Dina Zorba, Directrice de pays, ONU Femmes, Iraq

                  – département de l’autonomisation des femmes​     

  

       Mme Boriana Jonsson, directrice exécutive de l'IFE-EFI          De gauche à droite: Mme Marielle Geraedts, Chargée d'Affaires

                                                                                                                de l’ambassade des Pays-Bas                                                               

                                                                                                                      Mme Liza Hido, coordinatrice de l’Alliance 1325

                                                                                                                      Mme Dina Zorba, Directrice de pays à ONU Femmes, Irak

Mme Boriana Jonsson, Directrice exécutive de l'IFE-EFI a souligné deux points qui rendent le PAN irakien unique en son genre : l'inclusivité lors de son développement et de sa mise en œuvre, impliquant une large coopération intersectorielle ainsi que le rôle important de la société civile qui, pour la première fois, est structurellement inclue dans la GTIS. Ce processus a permis une large appropriation qui, de son côté, a attiré plus de 22 ministères et institutions à devenir membres du GTIS, un exemple qui a été discuté dans toute la région et plus largement à l'interne

A la fin de la première journée, les équipes ministérielles de suivi ont discuté de comment la mise en œuvre du PAN a influencé la situation sur le terrain.

Au cours de la deuxième journée, les équipes ministérielles de suivi ont évalué les processus de mise en œuvre et de suivi du Plan d’action national irakien 1325. En outre, la contribution de la société civile à la mise en œuvre du PAN 1325 a été soulignée et le rôle de l'autonomie locale, des conseils provinciaux, des responsables de camps et de la société civile a été souligné.

La conférence a permis à la société civile et à d'autres acteurs au niveau national et local ainsi qu'aux femmes déplacées actives et aux réfugiés eux-mêmes de fournir leurs contributions et commentaires afin d'enrichir le rapport national. Elle a également été l'occasion pour les partenaires locaux de donner leurs avis et de partager leurs réflexions sur la réalité quotidienne des femmes : les responsables des camps et des municipalités, ainsi que les femmes déplacées et les réfugiés eux-mêmes. En outre, la conférence a présenté des exemples de réussite de femmes qui sont des modèles dans leurs communautés et a contribué à promouvoir les femmes en tant qu'actrices majeures du changement dans leur pays.

Veuillez cliquer ici pour l'album photo complet.

Les photos de cet article ont été prises par la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq.