Rapport: Dialogue politique en ligne - Lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles et renforcer les droits des femmes dans le contexte de pandémie de Covid-19

23 nov 2020

Le processus ministériel de l'Union pour la Méditerranée (UpM) sur le renforcement du rôle des femmes dans la société est un outil important pour promouvoir l'égalité des sexes dans la région euro-méditerranéenne. Depuis la première conférence ministérielle qui s'est tenue à Istanbul en 2006, l'Initiative Féministe EuroMed (IFE) s’attache à ce que les recommandations énoncées dans les déclarations ministérielles soient mises en oeuvre par les gouvernements. En réponse à la 4e Déclaration ministérielle de l’UpM (27 novembre 2017, Le Caire), l'IFE - avec neuf de ses membres, organisations de défense des droits des femmes en Algérie, Égypte, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine et Tunisie - a lancé en 2019 une campagne régionale intitulée "Tolérance zéro pour la violence contre les femmes et les filles". Cette campagne de trois ans est financée par l'Union européenne (UE). (Le site de la campagne peut être visité sur www.ostik.org).

Dans ce cadre, une série de dialogues politiques nationaux et régionaux se sont déroulés dans le sud de la Méditerranée, offrant une plateforme pour débattre des violences faites aux femmes et les filles (VFFF) et des façons de les combattre. L'objectif de ces dialogues est de suivre et de soutenir la mise en oeuvre le plan d'action de la 4e déclaration ministérielle.

Le dialogue politique régional intitulé « Lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles et renforcer les droits des femmes dans le contexte de la pandémie du Covid-19 » a été organisé en collaboration avec le Ministère du Développement Social (MDS) en Jordanie. Initialement prévu en Mars 2020, le dialogue a été reporté en raison de la pandémie. Il a été reprogrammé au 21 septembre 2020 et s'est déroulé en ligne.

Pour lire les recommendations, appuyez ici.