Voyage de plaidoyer avec PWWSD, Genève, septembre 2018

24 sep 2018 to 26 sep 2018
les droits des femmes

Dans le cadre de la 39ème session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, l’Initiative Féministe Euromed (EFI) et la Société des femmes travailleuses palestiniennes pour le développement (PWWSD) ont rencontré des décideurs et des parties prenantes pour dénoncer l’escalade de violences et le développement du système d'apartheid en Palestine.

Le 24 octobre 2018, la Commission d'enquête indépendante sur le territoire palestinien occupé a présenté son rapport au Conseil des Droits de l'Homme à Genève, en Suisse. EFI et PWWSD ont profité de cette occasion pour organiser un voyage de plaidoyer de trois jours afin d’informer le monde sur les pratiques d’apartheid contre le peuple palestinien et la violence permanente à laquelle les femmes et les filles font face.

La délégation a rencontré plusieurs organes onusiens et organisations internationales pour construire un réseau coopératif et a demandé que des actions concrètes soient prises pour mettre fin à la culture d’impunité et pour tenir Israël responsable de ses violations et de ses crimes.

La délégation a également soulevé la question de l'annulation par l'Union européenne du statut renforcé avec Israël, l'article 2 de la réglementation de la politique européenne de voisinage stipulant de ne convenir d'un statut renforcé avec aucun État voisin du sud où les droits de l'homme sont violés.

Palais des Nations, Geneva

(De gauche à droite) Lilian Halls-French (coprésidente de EFI), Amal Kreishe (directrice générale de PWWSD), Hélène Dworak (chargée de programme à EFI) et Summar Rasras (mobilisatrice pour l'égalité des sexes à PWWSD) devant le Palais des Nations, Genève.

Le 24 septembre 2018, EFI, PWWSD et le Réseau des Nations Unies pour la promotion de la femme (WUNRN) ont organisé l’événement parallèle « Les droits des femmes sous l’occupation » au Palais des Nations, à Genève.

Le panel, modéré par Mme Arielle Denis, journaliste et activiste pour la paix, a accueilli Mme Amal Khreishe, directrice générale de PWWSD, Mme Antonia Mulvey, directrice exécutive de Legal Action Worldwide (LAW) et Mme Lilian Halls-French, coprésidente de EFI. 

Les intervenantes se sont concentrées sur les violences subies par les femmes et les filles palestiniennes que l’occupation rend de plus en plus vulnérables et qui ne sont pas protégées contre les violations du Droit International Humanitaire, du Droit International des Droits de l’Homme, de la CEDAW ainsi que d’autres cadres juridiques et instruments internationaux. Elles ont réaffirmé qu’il était primordial de mettre fin à la culture de l’impunité et de demander des comptes à l’occupation israélienne pour ses violations et ses crimes afin de préserver la sécurité, la santé, l’autonomie et la paix durable des femmes palestiniennes.

womens under occupation

Mme Caroline Ouaffo Wafang du HCDH (à gauche) fermant le pannel sur « Les droits des femmes sous l'occupation » avec Mme Lilian Halls-French (au centre) et Mme Arielle Denis (à droite).

Mme Caroline Ouaffo Wafang, Conseillère chargée de la Section des droits des femmes et de l'égalité des sexes au Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) a clôturé cet événement en soulignant l'importance d'une approche multipartite pour prévenir la violence sexiste et protéger les femmes.