24 MAI - JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES POUR LA PAIX ET LE DÉSARMEMENT

LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX PROCESSUS DE PAIX EST PLUS IMPORTANTE QUE JAMAIS

#WomenCountForPeace

En cette Journée internationale des femmes pour la paix et le désarmement, l'Initiative Féministe EuroMed souligne le rôle clé de la participation des femmes à toutes les étapes des processus de Paix pour parvenir à une stabilité et une paix durables. Les femmes sont toujours les premières victimes des conflits armés et de la violence. Elles devraient être la force motrice des efforts de consolidation de la paix, comme le stipule la résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations unies (UNSCR) sur les femmes, la paix et la sécurité.

La Journée internationale des femmes pour la paix et le désarmement est l'occasion de rappeler que les environnements en crise sont synonymes de crises de protection pour les femmes et les filles. Elles sont touchées de manière disproportionnée par les conflits: alors qu'elle augmente de manière spectaculaire dans la sphère domestique, la violence contre les femmes et les filles (VFFF) est utilisée comme arme de guerre, y compris dans ses pires formes (violence sexuelle, mariage forcé, travail et exploitation). Cette violence perdure au-delà des situations de crise et doit être combattue par des politiques de long terme tenant compte de la dimension de genre. Cela ne peut être réalisé que par la participation significative des femmes aux processus de paix et de prise de décision afin de construire les bases d'une société inclusive.

EFI demande des actions pour:

  • La mise en œuvre effective de l'Agenda pour les femmes, la paix et la sécurité (WPSA) dans tous les pays afin d'assurer la pleine protection des droits des femmes dans toutes circonstances, y compris pendant les situations de conflit. Cela nécessite l'adoption, la mise en œuvre et le suivi de plans d'action nationaux pour la résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations unies et l'Agenda pour les femmes, la paix et la sécurité, élaborés avec la participation des organisations de la société civile, y compris les organisations féministes et de défense des droits des femmes.
  • L'adoption et la mise en œuvre de lois et de politiques publiques complètes pour lutter contre la violence faite aux femmes. Les décideurs politiques doivent être tenus responsables des droits des femmes et de l'application de politiques sensibles au genre.
  • La participation effective et significative des femmes à toutes les étapes des processus de paix et de prise de décision. 

Pour en savoir plus sur les dernières initiatives menées par l'Initiative Féministe EuroMed pour promouvoir la participation des femmes à la construction de la paix et à la prise de decision (en anglais) :

Français